Bien que la gestion des réseaux sociaux paraisse anodine, le travail d’un Community Manager fait la différence dans votre stratégie marketing 3.0. La formation d’un CM lui permet de servir votre entreprise et votre marque en vue de les lancer sous les projecteurs. Voici pourquoi le Community Manager est indispensable pour votre stratégie digitale d’entreprise.

 

Le community manager ou animateur

L’accessibilité des réseaux sociaux peut induire en erreur. Mais l’utilisation de Facebook et Instagram à des fins personnelles ne ressemble en rien à son utilisation à but lucratif. Malgré certaines similarités, les publications sur le compte de votre marque doivent être pensées et travaillées. De surcroît, les posts doivent rester réguliers. Chaque publication doit donner de la valeur à l’audience pour capter son attention et obtenir de l’engagement.

Pour ce faire, le community manager s’inspire de l’identité de la marque et de celle de la cible. La page doit rester le plus naturel possible et ne doit pas pulluler de publicités. Pour la régularité, le CM conçoit un calendrier éditorial avec tous les projets de publications pour les mois à venir. Cette tâche importante demande beaucoup de temps qu’il est impossible de le cumuler avec d’autres responsabilités.

 

La sentinelle de la société

La concurrence demande une veille rigoureuse. Le community manager en a besoin pour son travail, mais aussi pour le fonctionnement de l’entreprise. Il reste à l’affût de l’actualité en vue de bondir sur toutes les opportunités liées à la marque. En effet, les réseaux sociaux confèrent une vue partielle, mais exploitable sur les besoins de votre cible. Ils permettent aussi de surveiller les actions de la concurrence pour une réaction plus rapide.

Par ailleurs, les utilisateurs des réseaux sociaux sont de plus en plus friands d’actualités. Le newsjacking connaît un succès remarquable auprès de la communauté. Il s’agit de surfer sur un sujet d’actualité pour animer la page Facebook ou Instagram. Cela demande de la créativité, car il s’agit de parodier l’actualité à l’image de la marque et de sa cible.

 

L’entremetteur de la marque

Les réseaux sociaux ne sont pas des plateformes de monologues. Le succès d’un compte ou d’une page repose sur l’engagement des abonnés. Ainsi, il est important d’encourager les followers à réagir et à commenter sous les publications. Le travail de community manager consiste aussi à répondre à tous ses commentaires. Ainsi, il est sympathique, sociable et surtout disponible.

Le CM doit aussi gérer les messages privés. Il doit donc s’imprégner de toutes les informations sur l’entreprise et la marque. Il est en mesure de fournir une conversation de qualité qui satisfait le prospect ou le client. Pour ce faire, le community manager use de sa serviabilité.

 

Le médiateur de l’entreprise

Le bad buzz est le cauchemar de toute société. Car si le réseau social peut favoriser l’image de marque, il peut aussi s’avérer fatal. En amont, le Community Manager prévient les polémiques sur les réseaux sociaux. Il soigne les post, choisit les expressions avec précaution, mais il conseille aussi le département stratégique sur les services et produits à promouvoir.

En aval, le CM gère les bad buzz. Il est capable de répondre avec diplomatie aux commentaires négatifs. Il peut aussi retourner la situation à l’avantage de la marque. Le plus important est que le community manager s’est formé et est prêt à toute éventualité.