E-commerce – La check-list ultime avant de lancer sa boutique en ligne 

Dans cet article, je vais lister les seize points essentiels à respecter et à contrôler avant de lancer sa boutique e-commerce et ce, pour éviter toute erreur ou perte d’argent. En effet, plus on fait d’erreurs, plus on perd de l’argent et des clients. Voici donc en détail les seize points à prendre en compter avant de se lancer :

  • 1er point : Je fais une étude de niche avant de me lancer et je ne me lancerai pas sur une niche juste parce que je pense que “ça pourrait marcher”. 

En effet, il y a encore trop de personnes qui veulent ouvrir une boutique de chaussures parce qu’elles pensent que la chaussure se vend ou elles veulent ouvrir une boutique d’accessoires de moto parce qu’elles pensent que beaucoup de gens font de la moto !

Or, quand on veut se lancer dans le e-commerce, il faut faire une étude sur les produits que l’on veut vendre ou sur les catégories de produits que l’on veut vendre. Cette étude va se réaliser grâce à Google Trends, aux pages “meilleures ventes” d’Amazon ou de CDiscount. En effet, il est essentiel de regarder les produits les mieux vendus sur ces sites internet puisque derrière, il y a des équipes de marketeurs professionnels qui travaillent pour cela, qui ont sélectionné des articles. De la même manière, vous pouvez aller sur Aliexpress où vous pouvez consulter le top des ventes en fonction des catégories. Il faut fouiller un peu et regarder les produits qui se vendent. Ensuite, il faut confirmer la tendance avec Google Trends et Google Keyword Planner. E faisant cela, vous aurez une meilleure idée des produits qui se vendent et des niches de produits sur lesquelles vous pouvez travailler.

  • 2ème point : Je me déclare en société (micro entreprise au minimum), j’ajoute les mentions légales, les conditions générales de vente et la bannière Cookie sur mon site puis je le déclare à la CNIL (déclaration simplifiée numéro 48 fichier Clients-Prospects).

Si vous ne replissez pas ces points, vous n’avez strictement pas le droit d’ouvrir votre boutique en ligne. Ici, c’est la partie légale et obligatoire. En effet, pour ouvrir un site e-commerce, il faut être au minimum en micro entreprise. Vous ne pouvez pas vous lancer dans le e-commerce si vous n’êtes pas en société pour la simple et bonne raison que lorsque vous vendez un produit à un client, il faut faire une facture. Or, on ne peut pas établir des factures si l’on n’est pas un professionnel.

Ensuite, vous avez des mentions obligatoires sur un site e-commerce à savoir les mentions légales, qui correspondent aux informations légales sur votre site telles que l’auteur du site, le responsable de la publication, l’hébergeur, la localisation de l’hébergeur etc. Dans ces mentions obligatoires sur un site e-commerce, on trouve également les conditions générales de vente qui correspondent à un contrat entre l’acheteur et le vendeur. En effet, lorsque vous allez faire une vente, l’acheteur va cocher une case s’intitulant “J’accepte les conditions générales de ventes”. En faisant cela, l’acheteur accepte tout ce qui se trouve dans vos conditions générales de vente, notamment au niveau de la livraison, des délais de paiement, des retours etc.

Par ailleurs, vous devez installer une bannière Cookie. Cela sert à informer les utilisateurs de votre site que vous utiliser des Cookies. Dès que vous avez un site e-commerce, automatiquement vous utilisez des Cookies sur ce site. Vous êtes donc obligés de mettre cette bannière Cookie.

Enfin, il faut déclarer votre site à la CNIL. La CNIL c’est la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. C’est une déclaration gratuite qui prend moins de cinq minutes. C’est une étape obligatoire et très importante. Je vous rappelle que cette déclaration est totalement gratuite et vous recevez le numéro de déclaration 24 heures après l’avoir fait, voir moins. Ce numéro est alors à rajouter dans vos mentions légales avec une simple phrase comme par exemple “Le site est déclaré à la CNIL sous le numéro XXX”.

  • 3ème point : J’efface les logos des fournisseurs sur mes photos. 

Ce point est très important, notamment si vous faites du dropshipping.

  • 4ème point : Je rédige de belles descriptions produits qui donnent envie d’acheter le produit. Bien entendu, je ne collerai pas les descriptions produits Aliexpress si je fais du dropshipping.

Comme je le dis à chaque fois, il faut mieux éviter de faire des descriptions listées. En effet, les descriptions faites sous forme de liste (poids, matière, dimension etc) ne sont pas très esthétiques ni vendeuses. Il faut faire de belles descriptions avec un ou deux paragraphes en énumérant les avantages de votre produits et ses qualités.

  • 5ème point : J’ajoute une page “A propos” dans laquelle je présente de la plus belle des manières mon entreprise, en vendant une vraie histoire à mes internautes.

C’est un point très important. En effet, la phrase “A propos” est là pour rassurer les internautes. Elle va raconter l’histoire de votre site, de votre entreprise. Vous allez confier des choses à l’internaute de sorte qu’il va être rassuré et cela va créer un lien entre vous et lui.

  • 6ème point : Je vérifie et corrige toutes les fautes d’orthographe sur mon site. Je n’oublie pas qu’une seule faute d’orthographe sur mon site peut réduire de 50 % les chances de vendre un produit. 

Il y a une étude qui a été faite sur ce point là. C’est une étude américaine, faisant une bonne vingtaine de pages, qui a conclu qu’une seule faute d’orthographe peut réduire vos chances de 50 % de vendre un produit. En y réfléchissant, c’est tout à fait normal. Quand vous voulez vendre, par exemple, une paire de chaussures et que dans la description le mot “chaussure” ne comporte qu’un seul “s”, l’internaute va immédiatement douter du sérieux du site internet. En faisant des fautes d’orthographes, vous cassez toute la crédibilité de votre site internet. Que ce soit une faute sur un titre ou dans une description, c’est la même chose. Si je vais sur un site où il y a une faute d’orthographe, je vais immédiatement douter. C’est donc un point important sur lequel il faut faire attention. Il est d’ailleurs possible de faire relire votre site par une ou deux personnes, pour être sûr de ne laisser aucune faute d’orthographe. Par exemple, il vous suffit de publier sur votre Facebook un post dans lequel vous mentionnez que vous êtes à la recherche de deux ou trois bêta-testeur pour regarder et vérifier votre site avant le lancement. De la même manière, vous pouvez aller sur 5euros.com pour faire relire votre site par une personne en la payant cinq euros.

  • 7ème point : Je mets des majuscules en début de phrase et des points en fin de phrase (ces deux détails ont beaucoup d’importance).

Une phrase, dans toutes les langues, commence par une majuscule et finit par un point. Encore une fois, il s’agit de confirmer la crédibilité de votre site internet.

  • 8ème point : Je ne fais pas de publicité Facebook ou Adwords si mon site n’est pas entièrement terminé. 

Il existe plusieurs raisons à cela. Premièrement, Facebook et Google pourraient refuser votre publicité puisque votre site n’est pas terminé. Deuxièmement, vous allez dépenser des centaines d’euros par jour de publicité pour rien si vous n’avez pas terminé votre site. Par exemple, si vous avez oublié de mentionner ou de mettre un système de livraison, les personnes intéressées par vos produits ne pourront pas les acheter. Votre publicité vous aura servi à rien et vous aurez perdu des ventes. Avant toute publicité, il faut tester votre site de A à Z c’est-à-dire de la sélection du produit jusqu’au check-out (le paiement). Vous pouvez même faire des tests de paiements avec Stripe. Ici aussi, vous pouvez demander à des personnes de tester votre site afin de voir s’il y a ou non des erreurs.

  • 9ème point : Je mets des photos avec le même fond et de la même taille. 

Il n’y a rien de pire que de voir sur un site internet quatre photos avec quatre tailles différentes et avec quatre fonds différents. Si vous allez voir les sites connus ou les sites de grandes marques, vous verrez que toutes les photos sur les fiches produits ont la même taille et ont le même fond. Ne mettez pas sur la page d’accueil huit photos avec un fond de couleur et deux photos avec un fond transparent. Premièrement, c’est moche. Deuxièmement, le rendu ne sera pas professionnel. Or, ce que l’on veut c’est créer une boutique e-commerce extrêmement professionnelle. C’est là où vous allez avoir un gros avantage concurrentiel par rapport aux autres, c’est là que vous allez vous démarquer. En effet, un site professionnel avec de belles photos similaires est bien plus crédible et inspire confiance.

  • 10ème point : Je n’utilise pas d’adresse en @gmail, @wanadoo, @hotmail etc en tant qu’adresse de contact. J’utilise une adresse de contact avec le domaine de mon site.

Si mon site s’appelle XX, je créé l’adresse contact@XX.fr ou support@XX.fr. Ne mettez jamais d’adresses en @gmail ou @wanadoo ou autre, ces adresses-là sont des adresses personnelle, on le sait et l’internaute aussi. Encore une fois, cela casse toute la crédibilité de votre site, qui doit être le plus professionnel possible.

  • 11ème point : J’ajoute une belle page de contact avec un formulaire. 

En effet, il ne faut pas faire une page de contact avec une simple ligne telle que “En cas de besoin, merci de nous contacter à l’adresse contact@XX.fr”. Vous devez mettre une belle page contact avec par exemple : “Vous avez une question sur un produit ou vous souhaitez une aide sur le passage d’une commande, n’hésitez pas à nous contacter au numéro de téléphone suivant ou à l’adresse mail suivante”. De plus, je vous conseille de rajouter un formulaire. En effet, le formulaire c’est rapide et clair : la personne va noter son nom, prénom, n° de téléphone et le message. L’encart message c’est tout simple et ça donne un coté plus professionnel.

  • 12ème point : J’ajoute une FAQ (Foire aux questions) avec les questions essentielles que pourraient se poser les internautes.

Essayez de trouver des réponses aux questions avant même que les internautes les posent. Vous faites une belle Foire aux question avec les réponses à une vingtaine de questions. Vous pouvez même diviser les questions en plusieurs parties avec une partie paiement par exemple. Dans cette partie paiement, vous pouvez déjà rajouter les questions suivantes : Est-ce que les paiements sont sécurisés ? ; Peut-on payer par chèque ? ; Quel type de paiement prenez-vous ? ; Comment se passe le passage d’une commande ? etc. Vous pouvez également faire une partie livraison avec les questions suivantes, par exemple, : Comment se passe la livraison ? ; Quels sont les délais de livraison ? ; En combien de temps expédiez-vous les colis ? ; Est-ce que je peux recevoir mon colis avant Noël ? etc. Essayez d’anticiper en répondant à toutes les questions que pourraient se poser les internautes. Cela va déjà réduire le nombre de messages que vous pouvez recevoir par rapport à une aide éventuelle. De la même manière que les autres points précités, cela va rassurer les internautes.

  • 13ème point : Je me renseigne et me forme sur la législation autour du e-commerce : loi Hamon, délais de livraison, retours etc.

Il faut savoir que le e-commerce ne s’arrête pas simplement aux mentions légales, aux conditions générales de vente et au bandeau Cookie. En effet, il y a beaucoup de choses à savoir et c’est là où beaucoup font la grosse erreur de ne pas se renseigner. C’est un point très important que l’on retrouve peu dans les formations diverses. Quand vous lancez un site e-commerce, il y a des lois applicables. Par exemple, on ne peut pas livrer en dessus de trente jours en France. De la même manière, il y a des lois sur les délais de rétractations, sur les délais de retour, sur le remboursement etc. J’insiste sur le fait que c’est un point très important qu’il ne faut pas ignorer. Quand vous allez lancer votre site e-commerce vous devrez déjà être formé sur cela de sorte que si un jour vous avez un problème avec un internaute, vous ne stresserez pas à savoir comment gérer ce problème puisque vous allez connaitre la loi. Il faut savoir qu’il y a des clients qui jouent avec la loi, qui connaissent mieux la loi que certaines personnes qui tiennent un site e-commerce. C’est là le gros danger : l’internaute va réussir à vous avoir alors que vous étiez dans votre droit.  

  • 14ème point : Je prends mon temps pour la création de ma boutique et je n’écoute pas les pseudos-formateurs qui disent que je peux être rentable 1h24 après avoir crée ma boutique. Si je dois prendre un mois pour créer ma boutique, ça ne me posera aucun problè

Personnellement, je prends mon temps pour créer une boutique. Si ça doit prendre trois mois alors ça prendra trois mois. Pourquoi faire au plus vite au risque de faire mal les choses. Prenez votre temps. Créer une boutique en un jour ne sert à rien sauf à prendre le risque qu’elle ne fonctionne pas. Il n’y a pas record à gagner. Prenez le temps de sélectionner vos produits, de mettre en forme votre boutique, de faire les articles et les descriptions, d’installer les applications, de créer vos pages sur les réseaux sociaux etc. Plus vous allez être pressé, plus vous allez perdre du temps justement. En effet, c’est en étant pressé que l’on fait des erreurs et vous allez donc perdre du temps en voulant rattraper et corriger ces erreurs.

  • 15ème point : Je vérifie que tous mes liens fonctionnent, que toutes mes catégories sont propres et que j’ai assez de produits dans mes catégories pour ne pas donner l’impression d’un site vide.

A ce sujet, je vous invite à aller voir ma vidéo “E-commerce : combien d’articles sur mon site” dans laquelle j’évoque le nombre d’articles optimal à mettre sur sa boutique pour éviter la sensation d’un site vide. Il n’y a rien de pire que d’avoir l’impression d’être sur un site vide et pas fini ou de ne pas avoir de choix. Encore une fois, cela joue sur la crédibilité de votre site et sur son coté professionnel.

  • 16ème point (facultatif mais très conseillé) : Je créé un blog où je posterai des actualités une à deux fois par mois afin de donner l’impression d’un site mis à jour et de faciliter mon référencement naturel.

Je vous conseille même de faire environ quarte articles par mois, à savoir un par semaine, si vous le pouvez. Utilisez la règle du 7-14-21-28 : commandez vos articles le 1er du mois et vous programmez la publication d’un article le 7 du mois, le 14 du mois, le 21 du mois et le 28 du mois. Ainsi, vous allez avoir un article par semaine. Les internautes auront donc l’impression d’être sur un site actif, professionnel et toujours mis à jour. C’est extrêmement important.

Voici donc la check-list ultime avant de lancer son site e-commerce.

A très bientôt !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleurs conseils et astuces en webmarketing pour votre entreprise. Pas de spam, c'est promis !

L'inscription est validée, merci !