HOW TO SHOP

1 Login or create new account.
2 Review your order.
3 Payment & FREE shipment

If you still have problems, please let us know, by sending an email to support@website.com . Thank you!

SHOWROOM HOURS

Mon-Fri 9:00AM - 6:00AM
Sat - 9:00AM-5:00PM
Sundays by appointment only!

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

by Agence Inviatis / jeudi, 08 mars 2018 / Published in Blog

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Le growth hacking, une expression anglophone composée de deux mots assez difficiles à prononcer, peut se traduire par piratage de croissance. Vous en avez déjà sûrement entendu parler, mais vous ignorez en quoi il consiste, son mode de fonctionnement, son objectif. Cet article est pour vous si vous désirez en savoir plus sur le growth hacking.

L’origine du Growth Hacking

Lorsque l’ingénierie et marketing se sont fusionnés, ils ont donné naissance au growth hacking. Ce terme a été inventé par Sean Ellis en 2010, un expert marketing de la Silicon Valley qui a travaillé chez Dropbox en tant que développeur de base d’utilisateurs. Cherchant un remplaçant et ne voulant pas qualifier son poste de simple chargé de marketing, il a créé l’expression Growth Hacking qui selon lui semble mieux coller à son activité.

Sean Ellis a été pour beaucoup dans le succès de startups californiennes reconnues mondialement avec ses techniques de growth hacking. Ces dernières expliquent aussi la réussite de nombreuses grandes entreprises digitales de renommée internationale comme Instagram, Facebook, Airbnb, Uber, Paypal, Pinterest, Groupon, Twitter et Spotify.

Définition du growth hacking

Le growth hacking est un ensemble de techniques visant à booster la croissance d’une start up de manière exponentielle. La plupart du temps, le growth hacking appliquent des techniques et des méthodes extraordinaires et peu conventionnelles pour parvenir à ses fins.

L’objectif du growth hacking est de favoriser la croissance rapide d’une start up en boostant l’effectif des utilisateurs de ses services ou produits. Il vise également le développement de la visibilité et de la notoriété d’une image de marque. Pour y arriver, il peut utiliser tous les moyens possibles et imaginables.

Le growth hacking se distingue du simple marketing par son timing. Les outils, méthodes et techniques déployées par les growth hackers doivent permettre aux entreprises qui les engagent d’obtenir des résultats marketing palpables en un court laps de temps.

La mission du growth hacker

Le travail d’un growth hacker s’articule en 5 étapes selon la matrice AARRR de l’entrepreneur Dave MacClure. La première étape A ou Acquisition consiste plus clairement en l’acquisition de trafic par les meilleurs canaux disponibles. La deuxième phase A ou Activation regroupe les actions visant à encourager le visiteur à entreprendre une action sur le site (ouvrir un compte utilisateur, s’inscrire à la newsletter…).

La troisième étape R ou Rétention désigne les méthodes employées par le GH pour faire revenir un prospect. Dans la quatrième étape R ou Revenus, le GH doit trouver les moyens de convertir un prospect en client. La phase finale R ou Referral regroupe les stratégies visant à inciter le client à parler du produit ou du service à ses connaissances.

Les qualités d’un growth hacker

Un expert en growth hacking doit disposer d’une excellente faculté d’analyse des données. Il doit être en mesure de bien comprendre les motivations des consommateurs. Un growth hacker doit être quelqu’un de très créatif et inventif. Enfin, il doit avoir une obsession pour l’évolution et la croissance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TOP